Le travail de la vigne

Lorsque vous ouvrez une bouteille de champagne, vous ne pensez probablement pas à tout le travail nécessaire en amont. En l’occurrence, nous faisons notamment référence au travail de la vigne. Bien souvent, celui-ci est d’ailleurs mal connu. De surcroît, il ne se limite pas aux vendanges. En quoi consiste donc, concrètement, le travail de la vigne ? Sparkling Tour vous explique cela sans plus attendre dans les lignes, qui suivent.

Un travail tout au long de l’année

Comme vous vous en doutez, les vignes nécessitent de l’attention tout au long de l’année. Le travail diffère alors selon les saisons et les mois. Découvrez alors tout de suite les diverses étapes du travail de la vigne.

Durant l’hiver

Le mois de décembre marque le début de la période de taille, qui se poursuit jusqu’en mars. En l’occurrence, la taille impacte aussi bien la qualité que la quantité de fruits. Ce travail consiste notamment à sélectionner les rameaux à garder selon leur apparence, les perspectives de croissance, l’équilibre du pied de vigne ou encore selon le rendement désiré.

À savoir, il existe 4 tailles champenoises, que le vigneron peut effectuer : Chablis, Cordon, Guyot et Vallée de la Marne. Chaque taille affiche des particularités bien précises. Et chaque taille agit sur la vigne d’une manière bien spécifique. En parallèle, remarquons que certains cépages préfèrent une taille plutôt qu’une autre.

Pour ce travail, le vigneron doit donc prendre en compte tous ces paramètres dans le but d’atteindre le juste équilibre entre vigueur et fertilité.

Vous souhaitez faire une visite privée de la Champagne pour voir ce magnifique paysage ? Contactez votre agence d’oenotourisme à Reims dès à présent !

Le travail de la vigne au printemps

Le mois de mars et le printemps correspond à la reprise du cycle végétatif. La taille doit alors s’arrêter pour laisser place aux premiers labours. Ce travail consiste à déchausser les pieds et décavaillonner. Autrement dit, la terre autour et entre les pieds de vigne est ramenée vers le milieu de l’allée.

Ensuite, durant le mois d’avril, le vigneron procède au palissage. Ce travail a pour objectif de soutenir les rameaux en les attachant sur des rangées de fil de fer retenues par des piquets.

Puis, au mois de mai, il convient de procéder à l’effeuillage et à l’ébourgeonnage. Comme vous le comprenez probablement, l’effeuillage consiste à retirer certaines feuilles pour permettre une bonne aération des grappes. De manière similaire, l’ébourgeonnage revient à retirer les bourgeons non fructifères (les gourmands) afin d’assurer la bonne croissance des futures grappes.

Vous désirez observer ce sublime paysage qu’offre les vignes à cette période ?  N’hésitez pas à contacter notre agence pour une visite privée sur-mesure en Champagne !

Travail de la vigne

En été

Au début de l’été, soit fin juin et début juillet, il sera temps de procéder au rognage. À ce moment-là, les vignes sont généralement en fleurs ou ne vont pas tarder à l’être. Notez alors que le rognage est une taille d’été ayant pour objectif de maîtriser le développement de la végétation afin de laisser suffisamment d’espace aux raisins. Pour information, le rognage s’effectue généralement en plusieurs passages, entre deux et quatre.

Puis, vers la fin de l’été, soit à partir de fin août voire début septembre, les vendanges pourront commencer. En l’occurrence, il s’agit d’un moment fort pour les vignerons. Généralement, les domaines font appels à de nombreux vendangeurs pour récolter les grappes à la main. Dans toute la Champagne, des milliers de travailleurs sont alors recrutés pour effectuer ce travail méticuleux. Notez d’ailleurs que chaque travailleur possède un rôle bien défini pour assurer une bonne organisation : cueillir, porteur, débardeur, chargeur, cariste, etc.

Vous souhaitez visiter notre belle région durant la période estivale ? Contactez-nous pour découvrir la Champagne en famille ou entre amis !

Le travail de la vigne en automne

Après les vendanges et notamment en novembre, il convient de préparer l’hiver. Pour cela, les pieds sont buttés. Autrement dit, on les protège du gel en les recouvrant de terre.

 

  • 1
  • 1040
  • 0